Présentation : NAVA

Présentation

Jean-Marie Besset Fondateur /

BADOCK THEATRE Philippe Harrouard Président / Chantal Meyer-Plantureux Vice-Présidente / Philippe Besset Trésorier /

////////////////////////

Lorsqu’en 1999, le député-maire, Jean-Paul Dupré, et sa directrice de cabinet, Gisèle Jourda, nous ont invités à mettre sur pied un évènement de théâtre original adapté à la micro-région de Limoux, nous avons inventé un festival de pièces inédites présentées sous forme de lecture-spectacle, le Festival des Nouveaux Auteurs dans la Vallée de l’Aude.

Au moment où ce festival atteint ses dix-neuf ans, les choses ont changé. Le public de nos fidèles spectateurs a vieilli et ses rangs se sont égaillés. Jean-Paul Dupré est toujours maire de Limoux, mais il n’est plus député. Gisèle Jourda est devenue la prestigieuse Sénatrice de l’Aude. Quant à la formule de la lecture-spectacle - où des comédiens chevronnés viennent mettre leur talent pendant cinq jours au service d’une pièce présentée pour la première fois - cette formule qui était en France neuve et originale il y a 20 ans, elle s’est répandue et propagée partout. Paupérisation faisant loi, les lectures publiques ont même remplacé beaucoup de productions. Disons que nous aurons fait école.

Il s’agit donc aujourd’hui de redynamiser un festival qui a fait ses preuves, qui est ancré et a bien rempli nombre de ses missions, dont celle de laboratoire, de test pour des œuvres originales, ou adaptées pour la première fois en français ou au théâtre, de rampe de lancement pour des productions à venir, d’assemblage d’équipes propices à l’éclosion d’aventures nationales, qui trouvaient là un premier jugement, tant critique (presse et médias régionaux et nationaux, blogs) que professionnel (directeurs de théâtre et de festivals, professionnels divers) et public bien-sûr, autour d’une coupe de Blanquette de Limoux.

Nous voulons donc renouveler NAVA dans deux directions.

D’abord, en tendant la main aux Limouxins eux-mêmes, et aux Audois, pour leur redire que ce festival a lieu non seulement chez eux, mais aussi pour eux.

Nous imaginerons en ce sens une fête de lancement sur la place de la République, en ouverture du festival. Nous multiplierons les lieux de spectacles dans la Ville de Limoux (Institut des Arts du Masque, Musée Marie Petiet, Cinéma Elysée, Château de Flandry…). Nous solliciterons le réseau associatif limouxin (Cinem’Aude, Ciné-Club, Assemblée des Femmes, Limoux Accueille, Lion’s Club, Rotary Club…) et celui des agents locaux qui se consacrent au théâtre (Conservatoire à Rayonnement Départemental de Carcassonne Agglo, ATP de l’Aude, Théâtre dans les Vignes, Compagnies d’amateurs, bénévoles…) pour participer plus activement à la manifestation, et se l’approprier.

Mais aussi et surtout nous panacherons le programme, en présentant des spectacles d’auteurs vivants, certes, mais des spectacles déjà montés, produits et réputés. Ces accueils de spectacles existants pourront jouer un rôle moteur sur le principe : « j’ai aimé ce spectacle, je vais donc risquer de découvrir un texte en lecture-spectacle. »

Ensuite en renforçant l’attractivité de NAVA auprès de tous les amateurs de théâtre, nationaux ou internationaux.

En effet, on constate que le gros de la fréquentation de beaucoup de festivals de théâtre, par exemple Avignon ou Figeac, n’est pas constitué de locaux mais de spectateurs passionnés venus souvent de loin. Dans l’Aude, on a remarqué que la manifestation très prisée du Banquet du livre de Lagrasse, qui est de 5 ans notre aînée, draine des fidèles de Nantes ou de Strasbourg, qui viennent passer une semaine entière à Lagrasse, par petit groupe, en camping ou dans des gîtes, et ce depuis des années.

Pour susciter cet intérêt, nous souhaitons donc, au moins sur quelques jours en début et en fin de festival, donner aux spectateurs un programme plus complet. Jusque-là, des spectateurs venus passer 48 heures à Limoux pour NAVA ne pouvaient guère voir que deux lectures spectacles données en soirée.

Nous voulons donc présenter un éventail plus large d’activités au cours de la journée, culminant avec le spectacle du soir, selon l’agenda suivant : une table ronde sur un des thèmes majeurs des œuvres du festival, puis une projection au cinéma L’Elysée, un cabaret ou une lecture et enfin la possibilité de restauration sur place avant le spectacle du soir…

Jean-Marie Besset / Directeur artistique